10 astuces pour bien lancer son entreprise


De bonnes bases pour une nouvelle entreprise sereine et perenne

1. Faites une étude de positionnement

- Sur une feuille de papier, inscrivez de façon claire et simple, en 2 lignes maximum, l'objet de votre entreprise.

- Interrogez-vous sur vos forces et faiblesses et comment vous pouvez dépasser vos faiblesses.

- Qui sont vos concurrents ?

- En quoi peuvent-ils être mieux que vous ?

- A l'inverse, qu'avez-vous de plus qu'eux ?

- et tout ce que vous jugerez utile pour votre stratégie commerciale

Mettez-tout cela noir sur blanc afin que tout soit clair pour vous.

2. Faites la fiche de votre client idéal ou Persona

Il faut absolument que vous dressiez le portrait de votre client idéal. Celui avec qui vous souhaitez travailler.

Cette fiche va vous donner les meilleures orientations pour votre business et votre communication mais également pour votre site internet et votre visibilité sur le net.

Comme vous connaîtrez votre client, vous communiquerez utile, vous l'intéresserez et une fois son attention captée, avec une bonne stratégie vous pourrez le transformer en client.

A vous d'adapter la fiche en fonction de votre activité, mais voici quelques éléments :

> Sexe, âge, CSP, zone géographique où vous le trouverez, les réseaux sociaux qu'il utilise, etc.

> Mais SURTOUT quel est son besoin, sa problématique exacte

et enfin en QUOI vous pouvez l'aider ? Comment vous allez lui enlever son épine du pied, etc.

Personnalisez votre fiche : donnez un nom à votre client idéal, voire une photo.

C'est un plus psychologiquement.

En savoir plus sur le client idéal, cliquez ici.

3. N'hésitez pas à vous faire aider

Au début, il y a tellement de choses à faire, que vous ne pouvez pas penser à tout.

Pour vous rassurer, rapprochez-vous de votre Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) ou de votre Chambre des Métiers et d'Artisanat ou toute autre organisation. La plus part sont gratuites ou prises en charges par les aides publiques pour les créateurs. Renseignez-vous.

Au-delà de vous faire pensez à votre "to-do list", leurs conseils ne sont pas négligeables.

4. Maitrisez votre budget de départ

Selon votre activité, nous vous recommandons l'autofinancement au départ.

Démarrez à frais réduits et limitez aux maximum les investissements...

Autant que faire ce peut bien sûr, car il y a des investissements incontournables (CF point 6) dans certaines activités. Mais justement, limitez-vous à l'indispensable.

Une fois votre activité lancée et les rentrées de revenus devenues régulières, vous pourrez réinvestir les premiers bénéfices pour assurer votre développement (matériel, publicité etc.).

5. Trouvez un bon comptable

Il est obligatoire dans certains statuts et facultatif pour d'autres.

Franchement, votre objectif est d'avoir un maximum de clients, si vous devez vous occuper de votre comptabilité c'est autant de temps perdu pour trouver les clients. Ce n'est pas votre expertise alors déléguez.

De plus, l'expert-comptable se révèlera une aide précieuse en vous expliquant comment facturer, faire vos provisions, etc. Il pourra même vous recommander auprès de ses autres clients. Il vous donnera aussi des astuces pour optimiser votre fiscalité.

6. Externalisez la réalisation de votre site internet et globalement votre (web)marketing / communication

Une agence de marketing, pourra, dès l'origine vous aider à vendre votre projet aux banquiers :

- elle vous planifiera un plan d'action commerciale destiné à booster votre développement

- elle optimisera la présentation de votre business plan afin qu'il soit plus vendeur.

Pour le site internet, bon nombre de personnes qui se lancent, le réalisent seules, c'est un tort.

S'il y a bien un investissement à ne pas négliger c'est bien celui-ci.

Oui, vous aurez réalisé une vitrine, mais sans les ingrédients essentiels qu'il convient, personne ne la visitera. Vous aurez perdu du temps et de l'argent car vos ventes ne décolleront pas ainsi.

Il existe aujourd'hui des agences qui font des sites complets et professionnels pas chers, entre 3000 et 5000 euros et certaines d'entre elles font même le contenu pour lequel il faut une expertise pour rédiger ce qu'il faut pour que votre site soit visible sur le net. On ne s'improvise pas rédacteur web, c'est tout une science.

Votre site est votre image, bichonnez-le, parce que vous le valez bien ;). Pour en savoir plus, cliquez ici.

De plus et ce n'est pas négligeable, l'agence de marketing peut vous aider à attirer vos premiers clients, une véritable bouffée d'oxygène. Pour en savoir plus, cliquez ici.

7. Réseautez, inscrivez-vous dans des associations et Clubs

Inutile d'en faire 36 mille, mais choisissez-les en fonction de la maturité de votre entreprise.

Il existe des Clubs de créateurs d'entreprise très bien, qui vous accompagnent de 0 à 3 ans. D'autres prennent la suite, c'est assez bien fait.

Il y a des clubs très professionnels avec ou sans contraintes, à vous de voir ceux qui vous conviennent.

La CCI peut vous en dresser une liste très exhaustive. Interrogez-la.

Dans ces Clubs, vous pourrez rencontrer des entrepreneurs ayant la même activité que vous ou différente, peu importe, il s'agit surtout de partager les expériences et de profiter de conseils avisés de personnes qui ont traversé les mêmes choses que vous.

En outre, parmi les membres, vous aurez peut-être des opportunités de partenariat, voire de business.

8. Réfléchissez avant de vous engager dans une prestation

Ca y est, vous avez votre premier client.

Vous êtes enthousiaste et vous devez annoncer des délais de réalisation.

Attention ces délais s'ils ne vous engagement pas toujours contractuellement (dans certains cas), ils vous engagent moralement envers le client mais surtout envers votre entreprise même.

L'image de votre entreprise ne peut pas commencer sur des dires comme "mauvaise organisation", "engagements non-tenus", etc.

Conseil : au délai que vous êtes sûr de tenir, ajoutez une semaine. Quoiqu'il arrive vous avez cette période de sécurité.

Au moins votre client n'aura pas de mauvaise surprise, voire, il sera ravi si vous avez de l'avance sur cette date ;).

Il en va de même pour les projets trop difficiles, ne vous engagez pas à la légère, reconnaissez vos limites et n'hésitez pas à dire non.

9. Sélectionnez des sous-traitants

Savoir tout faire c'est bien, mais quand les contrats vont commencer à rentrer de façon exponentielle, vos limites humaines vont être atteintes.

Et oui vous n'êtes pas "encore" un super héros et vous devez vous préserver et préserver votre énergie et votre moral.

Donc oui, sous-traitez, ainsi vous pourrez dire oui aux sollicitations et ainsi vos revenus augmenteront plus vite.

10. Prônez la simplicité

La simplicité ne veut pas dire la facilité.

La simplicité signifie un langage court, clair et précis afin d'être bien compris de vos interlocuteurs. Ainsi, non seulement votre message passera mieux mais il se dégagera de votre image une personne qui sait ce qu'elle veut ou fait, qui ne fait pas dans le superflu, une personne transparente.

Cela signifie également des documents et argumentaires simples, brefs, précis et efficaces, allant droit au but.

#entreprise #entrepreneur #développement #plusdeclients #rentabilité